Installation d'un serveur sous VMware ESX 4.1

 

Installation d'un serveur sous VMware ESX 4.1

Dans ce tuto, nous allons voir comment installer un serveur de virtualisation sous VMware ESX 4.1. Il n'y a rien de bien compliqué ici, il suffit de suivre l'assistant d'installation.

Pour commencer, insérez le DVD de VMware ESX dans votre lecteur, et démarrez la machine. Votre serveur devrait booter sur le DVD et lancer l'installation. Si ce n'est pas le cas, pensez à vérifier l'ordre de boot dans votre BIOS: votre BIOS doit d'abord vérifier le lecteur CD/DVD avant de booter sur le disque dur.

Si tout ce passe bien, vous arriverez sur cette page:

Vous avez donc quatre possibilités: l'installation via une interface graphique, en ligne de commande, avec un script que vous avez préalablement créé ou simplement quitter l'installation et booter sur le disque dur. Nous allons ici choisir l'installation via l'interface graphique pour simplifier les choses.

Cliquez sur suivant, et acceptez le contrat de licence.

Sélectionnez votre clavier (latin1 ou latin9, c'est une question de préférence, de nombreux forums traitant ce sujet se trouvent facilement sur internet). Pour ma part, j'ai choisi le clavier latin9.

Si votre serveur a besoin de drivers spécifiques pour faire tourner ESX, vous pouvez les importer dans cette fenêtre.

Une fois les drivers chargés, vous devez entrer votre numéro de licence. Si vous voulez juste tester ESX (pendant 60 jours), sélectionnez la deuxième option.

Sélectionnez ensuite la carte réseau que vous allez utiliser pour les tâches d'administration. C'est à dire celle qui va être utilisée par VMware vSphere Client ou VMware vCenter, contrairement aux interfaces réseaux utilisées par les machines virtuelles.

Entrez ensuite les informations réseaux de cette carte (IP, masque, serveur DNS, ...). Vous pouvez aussi configurer votre IP dynamiquement en utilisant un serveur DHCP, mais cela n'est pas recommandé.

Pour pouvoir partitionner comme vous le désirez votre disque dur, sélectionnez l'installation avancée. Vous pouvez aussi sélectionner l'installation basique si vous souhaitez installer ESX directement sur un disque dur.

Une fois que vous avez choisi le disque dur sur lequel ESX va être installé, vous pouvez décider de stocker le datastore (utilisé par ESX pour stocker vos VM) sur un autre disque. Par défaut, le datastore s'installe sur le même disque qu'ESX.

Vous pouvez maintenant créer, éditer ou supprimer les partitions sur le disque. Par défaut, trois partions sont créées:
- la partition de SWAP, qui sert à étendre la mémoire (RAM) utilisable par le système d'exploitation.
- /var/log qui, comme son nom l'indique, contient les fichiers de log.
- la partition /, qui contient le système d'exploitation.

Si vous n'êtes pas sûr, laissez les paramêtres par défaut.

Choisissez votre zone géographique ainsi que la date et l'heure (qui peuvent aussi être configurés par serveur NTP).

Vous devez ensuite entrer le mot de passe du compte root (l'équivalent du compte administrateur). Vous pouvez aussi créer d'autres comptes utilisateurs, qui auront les permissions administratives sur ce serveur.

Après une page de résumé, l'installation est maintenant terminée et le serveur redémarre.

Une fois le serveur redémarré, vous ne pouvez pas faire grand chose. Une page vous conseil de vous connecter sur http://"votre IP"/ via votre navigateur pour télécharger les outils d'administration.

En effet, votre serveur peut maintenant s'administrer de deux façons différentes:
- Si vous voulez seulement administrer ce serveur (comme sur le schema ci-dessous), vous devez utiliser VMware vSphere Client (qui est gratuit) pour le gérer à distance.

- Sinon, vous pouvez utiliser VMware vCenter (payant), qui vous permet d'administrer plusieurs serveurs ESXi de manière centralisée avec des fonctions avancées, comme par exemple la migration de VM à chaud.

Cependant, pour les fonctions de base, vous pouvez accéder à une console ESX en appuyant sur Alt+F1 (et Alt+F11 pour revenir à l'écran d'accueil).

Entrez votre nom d'utilisateur (par exemple root) et votre mot de passe. Pour le reste des commandes (changer l'IP, le nom de la machine, ...), ce sont des commandes Linux.