Création d'une machine virtuelle sous VMware ESX 4.1 ou ESXi 4.1 via vSphere Client

 

Création d'une machine virtuelle sous VMware ESX 4.1 ou ESXi 4.1 via vSphere Client

Dans cette exemple, nous allons installer une VM sous notre serveur ESX (ou ESXi) 4.1, en utilisant le client vSphere.

Pour commencer, allez dans "File", "New" et "Virtual Machine...".

Sélectionnez l'installation en mode "Custom (advanced)", pour pouvoir configurer la VM à notre guise.

Entrez le nom de votre VM.

Sélectionnez le datastore dans lequel la VM sera stockée. Les datastores sont des emplacements utilisés par VMware pour stocker vos VM.

Sélectionnez ensuite la version du hardware virtuel. Avec un numéro de version élevé, les performances seront meilleures. Cependant, si vous utilisez d'autres produits VMware, assurez vous que la version du hardware virtuel sélectionnée est bien compatible avec vos autres produits (voir les explications en dessous de chaque version).

Sur la page suivante, sélectionnez le système d'exploitation qui va être installé sur la VM. VMware va utiliser ce paramètre pour améliorer les performances de la machine virtuelle en fonction de son OS. Dans notre cas, on sélectionne donc "Windows XP".

Sélectionnez le nombre de processeurs que la machine va utiliser.

Choisissez ensuite la RAM qui sera allouée à la VM.

Sélectionnez maintenant le réseau sur lequel votre VM va se connecter, ainsi que le type d'adaptateur des cartes réseaux virtuelles.

Vous pouvez choisir trois types d'adaptateurs: E1000, VMXNET2 et VMXNET3.
- E1000: Cette adaptateur est basé sur la carte réseau Intel 82545EM. Vous devez donc disposer des drivers de cette carte pour l'utiliser (cependant la plupart des OS récents intègre les drivers de cette NIC).
- VMXNET2 et VMXNET3: ces deux adaptateurs ne sont pas basés sur des cartes réseaux physiques. Ce sont des adaptateurs virtuels destinés à améliorer les performances réseaux. Bien sûr, la version 3 de VMXNET offre plus de fonctionnalités que la version 2.

Cependant, ces adpatateurs ne fonctionnent pas sur tous les OS. Voici la liste des OS compatibles avec ces deux cartes:

- VMXNET2:
•Microsoft Windows XP Pro 32bit
•Red Hat Enterprise Linux 5.0 (32 et 64bit)
•SUSE Linux Enterprise Server 10 (32 et 64bit)
•Red Hat Enterprise Linux 4.0 64bit
•Ubuntu Linux 64bit

- VMXNET3:
Microsoft Windows XP, 2003, and 2008 (32 et 64bit)
Red Hat Enterprise Linux 5.0 et versions supérieures (32 et 64bit)
SUSE Linux Enterprise Server 10 versions supérieures (32 et 64bit)
Asianux 3 versions supérieures (32 et 64bit)
Debian 4/Ubuntu 7.04 versions supérieures (32 et 64bit)
Sun Solaris 10 U4 versions supérieures (32 et 64bit)
Ubuntu (32 et 64bit)

Sélectionnez ensuite le contrôleur SCSI. Si vous n'êtes pas sûr, laissez le contrôleur selectionné par défaut par VMware.
Note: VMware Paravirtual est recommandé dans un environnement SAN, où les données en entrée/sortie sont volumineuses.

Maintenant, il faut choisir comment le disque dur de la VM sera configuré. Vous avez trois possibilités:
- Créer un nouveau disque dur virtuel: les disques durs virtuels sont des fichiers qui vont représenter les disques durs de vos machines virtuelles, et stocker ses données.
- Utiliser un disque dur virtuel existant: si vous avez déjà créé un disque virtuel et voulez le réutiliser, vous n'avez qu'à préciser son chemin d'accès.
- Raw Device Mappings: Cette option utilise un LUN sur votre SAN au lieu d'utiliser un disque virtuel pour stocker les données de la VM (nécessaire pour certaines applications ou services, comme Microsoft Cluster Services par exemple).

Si vous avez choisi de créer un disque dur virtuel, VMware vous demandera la taille de ce disque. Contrairement à VMware Workstation et Server, votre disque virtuel aura une taille fixe qui n’évoluera pas (par exemple 100 Go). Vos disques seront donc plus volumineux, mais vous gagnerez en performance.

En dessous se trouvent deux options: activer "Thin Provisioning", et activer le support de tolérance de panne pour ce disque. Ces options sont exclusives: vous ne pouvez en activer qu'une sur les deux.
- Si vous sélectionnez l'option "Thin Provisioning", la taille du disque dur entrée dessus sera la taille maximale que peut pourra prendre ce disque.
La taille réelle que prendra le disque virtuel évoluera en fonction des fichiers stockés dessus, jusqu’à sa limite. Si vous précisez une taille maximum de 100 Giga et que votre VM n’a que 8 Giga de données sur ce disque, alors votre disque virtuel n’utilisera que 8 Giga sur votre disque dur physique (et non 100).
Note : même si votre disque grossit en fonction des données stockées dans celui-ci, il ne peut pas se réduire automatiquement si vous effacez des données.
Si vous voulez utiliser les fonctions de clustering, activez le support de tolérance de panne.

Enfin, choisissez où stocker ce disque virtuel. Si vous sélectionnez "Store with the virtual machine", le disque sera créé dans le même dossier que la VM. Sinon, vous pouvez entrer un chemin exacte en spécifiant un datastore.

Dans les options avancées, vous pouvez sélectionner un type de disque (IDE ou SCSI). Il est conseillé de laisser l'option par défaut, car VMware détecte automatiquement le type de disque de manière optimale en fonction de l'OS de la VM (choisi précédemment).

Dans la partie "Mode", vous pouvez passer votre disque en mode indépendant pour le rendre insensible aux snapshots. Vous aurez alors deux choix:
- Rendre votre disque persistant: votre disque se comportera alors comme les disques durs de votre ordinateur physique. C'est-à-dire que toutes les données écrites sur ce disque sont écrites de manière permanente.
- Rendre votre disque non persistant: A l'arrêt ou au redémarrage de la machine, votre disque sera réinitialisé et reviendra à son état précédent. Toutes les modifications effectuées sur ce disque seront annulées. Ce mode vous permet d'avoir une machine virtuelle qui reste dans le même état à chaque redémarrage (pour des machines de test par exemple).

Un résumé de votre VM s'affiche alors. Cliquez sur Finish pour lancer la création de celle-ci.

Votre VM devrait apparaitre en dessous de votre serveur, sur la gauche.

Il faut maintenant mettre le CD d'installation de l'OS dans la machine virtuelle. Si vous voulez utiliser votre lecteur CD physique (celui de votre PC client, avec lequel vous utilisez vSphere Client), vous n'avez rien à faire, votre VM est déjà configurée pour ça. Vous n'avez qu'à insérer le CD dans votre lecteur, démarrer la VM et cliquer sur le bouton "Connect CD/DVD".
Par contre, si vous voulez utiliser un fichier ISO ou le lecteur physique de votre serveur hôte, il va falloir le préciser. Faites un clic droit sur votre VM et cliquez sur "Edit settings".

- Pour utiliser un fichier ISO, dans la partie CD/DVD cliquez sur "Datastore ISO file" et sélectionnez votre fichier (celui-ci doit être stocké dans votre Datastore).
- Pour utiliser le lecteur CD/DVD physique de votre serveur hôte, sélectionnez "Host Device".

Votre VM est maintenant prête. Vous n'avez plus qu'à la démarrer pour commencer l'installation du système d'exploitation.